Conférence de presse de la Fondation

Conférence de presse de la Fondation

Colloque de la Journée Mondiale du Rein

Colloque de la Journée Mondiale du Rein

Semaine Nationale du Rein

Semaine Nationale du Rein

Opération

Opération "Buvez un verre d’eau"

“Bougez-vous pour vos reins”

“Bougez-vous pour vos reins”

Opération T’REIN

Opération T’REIN

Un adulte sur dix souffre d’une affection rénale, soit près de 850 millions de personnes dans le monde. L’Organisation Mondiale de la Santé prévoit une augmentation de la prévalence de la maladie rénale chronique de 17 % dans les 10 ans à venir. Et pourtant, chaque année, en raison d’un diagnostic tardif, des millions de personnes décèdent prématurément d’insuffisance rénale chronique et des complications cardiovasculaires qui lui sont associées. Or, depuis plusieurs années, les maladies rénales, même si elles sont le plus souvent silencieuses, peuvent être détectées et leur évolution ralentie, voire stoppée par des médicaments et des règles hygiéno-diététiques simples.

Pour lutter efficacement contre ce fléau, à l’initiative de patients et de professionnels de santé, de nombreuses fondations dédiées à la lutte contre les maladies rénales ont été créées dans le monde. Chaque fondation développe dans son pays des programmes de dépistage, de prévention, de développement de nouvelles thérapeutiques, d’aide aux malades et d’encouragement à la recherche. Depuis 1999, la Fédération Internationale des Fondations du Rein (International Federation of Kidney Foundations – IFKF) a pour objet de coordonner les actions des 63 fondations réparties dans 40 pays. Plus de 600 événements auront lieu dans près de 160 pays.

En France, depuis 2006, la Fondation du Rein, en partenariat avec France Rein et la Société Francophone de Néphrologie, Dialyse et Transplantation, remplit ces missions en assurant la promotion des évènements organisés dans différentes villes par les équipes néphrologiques, à destination de la population et des professionnels de santé. Le point culminant en est le traditionnel Gala qui ouvre la veille au soir la Journée Mondiale du Rein et le colloque organisé le lendemain à l’Académie Nationale de Médecine, et les journées d’information et de dépistage des maladies rénales qui ont lieu en région sur tout le territoire national, en partenariat avec France Rein dans le cadre de la Semaine Nationale du Rein. La Fondation du Rein participe ainsi à un extraordinaire effort de solidarité internationale pour la prévention et le traitement des maladies rénales.

Année 2020

La prochaine Journée Mondiale du Rein aura lieu le jeudi 12 mars 2020. Le thème retenu pour l’édition 2020 est La santé rénale pour tous et partout : de la prévention au dépistage en passant par l’accès équitable aux soins de santé.” 

Dans ce cadre, aura lieu le quatorzième Gala de la Fondation du Rein à la Salle Gaveau le mercredi 11 mars 2020. Nous aurons le plaisir d’entendre cette année plusieurs jeunes talents de France (Mona Lou au violoncelle), de Russie (Ekaterina Bonyushkina au piano) et d’Amérique du Sud (Alexis Cárdenas au violon), dirigés par l’un des violonistes les plus talentueux de sa génération, Alexis Cárdenas, premier violon super-soliste de l’Orchestre National d’Ile-de-France, dans un répertoire classique et moderne. Le journaliste Nelson Monfort, ambassadeur de la Fondation du Rein, et Calixte de Nigremont animeront cette soirée avec le brio et l’humour qu’on leur connaît, tandis que la réalisatrice Agnès Vincent-Deray, également ambassadrice de la Fondation, accompagnée de différentes personnalités, présidera la remise des prix de recherche 2020 de la Fondation du Rein. Cette soirée se terminera par le tirage d’une prestigieuse tombola, destinée à financer nos programmes de recherche.

Un colloque aura lieu le lendemain jeudi 12 mars 2020, à l’Académie nationale de médecine, dont le thème sera celui de la Journée Mondiale du Rein 2020. Il concernait les maladies rénales et leurs disparités de prévention et de traitement dans la société et dans le monde. Ce colloque, organisé par la Fondation du Rein en collaboration avec Aviesan (Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé), les sociétés savantes (Société francophone de Néphrologie, dialyse et transplantation et Société de Néphrologie Pédiatrique) et les associations de patients (France ReinAssociation pour l’information et la recherche sur les maladies rénales génétiques – AIRG-FranceLigue Rein et SantéAssociation des malades d’un syndrome néphrotique-AMSNAssociation Polykystose France et Trans-Forme), sera libre d’accès au public.

Le jeudi 12 mars 2020 auront lieu des opérations de dépistage gratuit sur tout le territoire. Parallèlement, du 7 au 14 mars 2020 se déroulera la Semaine Nationale du Rein organisée par l’association France Rein en collaboration avec la Fondation du Rein.

L’organisation de tous ces événements sera présenté au cours d’une conférence de presse le lundi 2 mars 2020 à l’Académie nationale de médecine.

Année 2019

La dernière Journée Mondiale du Rein a eu lieu le 14 mars 2019. Le thème retenu en 2019 était : “Des reins en bonne santé, pour tous, partout”.

Le treizième Gala de la Fondation du Rein a eu lieu à la Salle Gaveau le mardi 12 mars 2019. Nous avons eu le plaisir d’entendre cette année l’un des violonistes les plus talentueux de sa génération, Alexis Cárdenas, premier violon super-soliste de l’Orchestre National d’Ile-de-France, dans un répertoire de musique russe. Il était accompagné par l’ensemble orchestral La Cardenata Latina. Le journaliste Nelson Monfort, ambassadeur de la Fondation du Rein, et Calixte de Nigremont ont animé cette soirée avec le brio et l’humour qu’on leur connaît, tandis que la réalisatrice Agnès Vincent-Deray, également ambassadrice de la Fondation, accompagnée de différentes personnalités, a présidé la remise des prix de recherche 2019 de la Fondation du Rein. Cette soirée s’est terminée par le tirage d’une prestigieuse tombola, destinée à financer nos programmes de recherche.

Un colloque a eu lieu le lendemain mercredi 13 mars 2019, à l’Académie nationale de médecine, dont le thème était celui de la Journée Mondiale du Rein 2019. Il concernait les maladies rénales et leurs disparités de prévention et de traitement dans la société et dans le monde. Ce colloque, organisé par la Fondation du Rein en collaboration avec Aviesan (Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé), les sociétés savantes (Société francophone de Néphrologie, dialyse et transplantation et Société de Néphrologie Pédiatrique) et les associations de patients (France ReinAssociation pour l’information et la recherche sur les maladies rénales génétiques – AIRG-FranceLigue Rein et SantéAssociation des malades d’un syndrome néphrotique-AMSNAssociation Polykystose France et Trans-Forme), était libre d’accès au public et a connu un vif succès.

Le jeudi 14 mars 2019 ont eu lieu des opérations de dépistage gratuit sur tout le territoire. Parallèlement, du 9 au 16 mars 2019 s’est déroulée la Semaine Nationale du Rein organisée par l’association France Rein en collaboration avec la Fondation du Rein.

Année 2018

Le thème retenu par l’International Federation of Kidney Foundations pour la Journée Mondiale du Rein du jeudi 8 mars 2018 concernait les maladies rénales de la femme, leur détection précoce, leur traitement et leurs conséquences sur la fertilité. Le slogan pour cette journée mondiale était : « Le Rein et la Santé de la Femme : Un facteur majeur à ne pas négliger ! ».

L’insuffisance rénale chronique touche environ 10 % de la population française et dans le monde. Sa prévalence est en augmentation, principalement en raison du vieillissement de la population et de l’évolution des modes de vie.

Au 1er janvier 2018 les femmes représentent 52 % de la population française (source INSEE). Près de 40 % des personnes traitées pour une insuffisance rénale chronique par dialyse et greffe rénale sont des femmes.

Il existe entre hommes et femmes d’importantes différences régionales en termes d’incidence et de prévalence de l’insuffisance rénale, surtout au-delà de 45 ans, et de causes de l’insuffisance rénale. Comme chez les hommes, la néphropathie diabétique est l’une des principales causes d’insuffisance rénale, mais la proportion de néphropathies vasculaires est sensiblement plus élevée chez les hommes qui ont aussi davantage de problèmes cardiovasculaires à l’entrée en dialyse. De ce fait, l’espérance de vie des femmes non diabétiques est un peu meilleure après l’entrée en traitement de suppléance que pour les hommes.

La répartition hommes/femmes en termes de méthodes de traitement de suppléance suit la distribution générale : 38 % des personnes porteuses d’un greffon rénal fonctionnel sont des femmes, et 43 % des personnes greffées en 2015 étaient des femmes.

Si la prévalence globale de la maladie rénale chronique est plus élevée chez l’homme, certaines affections rénales sont plus fréquentes chez les femmes, comme les infections urinaires, qui conduisent rarement à une insuffisance rénale sévère. Plus graves potentiellement sont les maladies rénales associées ou exacerbées par la grossesse, comme la pré-éclampsie. De nombreuses maladies rénales voient leur évolution amplifiée par la grossesse, qu’il s’agisse de l’insuffisance rénale chronique, de maladies kystiques, ou encore de maladies auto-immunes comme le lupus systémique.

De plus, la grossesse est généralement considérée comme à haut risque chez les patientes souffrant d’une insuffisance rénale chronique. Les risques sont proportionnels au degré de l’insuffisance rénale, à la présence ou non d’une protéinurie et/ou d’une hypertension artérielle au moment de la conception, et dépendent également du type de la néphropathie ou de la maladie en cause. De plus, si la maladie rénale est déjà diagnostiquée avant la grossesse, la planification du moment de la conception ainsi qu’un suivi intensif multidisciplinaire peuvent influencer favorablement l’évolution materno-fœtale. Les possibilités de grossesse sont aussi considérablement limitées par l’insuffisance rénale et ses traitements. La dialyse intensive a sensiblement amélioré le pronostic des grossesses, mais seule la transplantation permet d’améliorer la fertilité.

Les maladies rénales ont chez la femme des spécificités de causes et de traitements, et des conséquences particulières sur la fertilité et la grossesse. Il est temps d’y accorder une attention accrue afin de mettre en place les mesures de dépistage et de prévention adaptées.

Se maintenir en forme, en faisant de l’exercice physique, réduit l’incidence de l’hypertension artérielle, du surpoids et du diabète, causes majeures de maladie rénale. C’est pourquoi dans les deux semaines précédant et suivant la Journée Mondiale du Rein du jeudi 8 mars 2018, une opération de sensibilisation Bougez-vous pour vos reins ! a eu lieu afin d’encourager la société civile, les décideurs de santé publique, les professionnels de santé, ainsi que les patients, à avoir une activité physique pour garder leurs reins en bonne santé. L’activité physique régulière aide à réduire les risques de développer une maladie rénale. Cette campagne met en lumière le rôle vital des reins, et l’attention qui doit être portée à leur protection.

Année 2017

Pour la douzième Journée Mondiale du Rein du 9 mars 2017, le thème retenu par l’International Federation of Kidney Foundations concernait les complications rénales liées à l’obésité et le slogan était “Rein et obésité : Une vie saine pour des reins sains”.

A l’occasion de cette douzième Journée Mondiale a eu lieu la veille, le mercredi 8 mars 2017, le traditionnel Gala de la Fondation du Rein à la Salle Gaveau, dont les bénéfices sont destinés à financer la recherche sur les maladies rénales, où a été interprété magistralement par de jeunes talents musiciens, sous la direction de Vincent Renaud, Talent Chef d’orchestre Adami 2012, “Le Carnaval des Animaux” de Camille Saint-Saëns sur un texte de Francis Blanche, dit par le duo exceptionnel qu’ont composé la comédienne et humoriste Anne Roumanoff, et notre Président d’Honneur, le comédien et réalisateur, Richard Berry. Ce gala s’est terminé par une tombola dont les bénéfices sont consacrés à la recherche sur les maladies rénales. Ont été remis à cette occasion les prix et allocations de recherche aux lauréats de l’année 2017, qui ont été cette année toutes des lauréates. Ce hasard a été particulièrement bienvenu en ce 8 mars, qui était aussi la Journée de la Femme.

Année 2016

Pour la onzième édition de la Journée Mondiale du Rein du jeudi 10 mars 2016, le thème retenu par l’IFKF concernait les maladies rénales de l’enfant et leur détection précoce, et le slogan était : “Prendre soin de ses reins pour sa santé de demain !”.

Des opérations de dépistage gratuit des maladies rénales ont eu lieu sur tout le territoire, notamment en Ile-de-France, dans le cadre de cette journée et de la Semaine nationale du Rein. Vous pouvez visionner ci-dessous une opération de dépistage menée à l’Hôpital de la Pitié-Salpétrière en 2015, sous la direction médicale du Dr Isabelle Tostivint, néphrologue dans cet hôpital et responsable de la communication scientifique de la Fondation du Rein.

Les organisateurs de la Journée Mondiale du Rein préconisent huit règles d’or pour prévenir les maladies rénales et mettent l’accens sur l’hygiène de vie. La règle d’or n° 1 met en exergue l’importance d’entretenir une activité physique régulière pour réduire le risque de développer une maladie rénale. Se maintenir en forme, en faisant de l’exercice physique, réduit les chiffres de pression artérielle, donc l’incidence de l’hypertension artérielle, et celle de l’obésité, deux causes majeures de maladie rénale.

C’est pourquoi, au cours de la semaine encadrant la onzième Journée Mondiale du Rein du 10 mars 2016, une opération de sensibilisation « Bougez-vous, faites avancer vos pieds ! » a eu lieu afin d’encourager la société civile, les décideurs de santé publique, les professionnels de santé, ainsi que les patients, à bouger leurs pieds pour garder leurs reins en bonne santé.

Année 2015

Pour la dixième édition de la Journée Mondiale du Rein qui a eu lieu en France le jeudi 26 mars 2015, le thème retenu par l’IFKF concernait la disparité des maladies rénales et de leur prise en charge dans le monde, et le slogan était : Des reins en bonne santé : c’est vital pour tous !.

Dans le cadre de cette Journée Mondiale, le Club des Jeunes Néphrologues et la Fondation du Rein ont organisé l’Opération T’REIN le jeudi 12 mars 2015. Un TGV, rebaptisé pour l’occasion “le T’Rein du Rein” est parti de la Gare de Lyon à 14 h 34 en direction de Marseille, dans lequel des professionnels de santé (jeunes néphrologues, plusieurs membres actifs de la Fondation) et des responsables d’associations de patients (Fnair, Renaloo et AIRG-France) ont proposé bénévolement aux voyageurs des informations et un dépistage des maladies rénales en expliquant leurs facteurs de risques. Le comédien Fabrice Luchini et le journaliste scientifique Michel Chevalet parrainaient cette opération et étaient à bord de ce TGV. Ils ont offert un verre d’eau aux voyageurs (opération « Buvez un verre d’eau et offrez-en un à votre voisin ») pour leur rappeler l’importance de prendre soin de ses reins pour rester en bonne santé.

Année 2014

Pour la neuvième édition de la Journée Mondiale du Rein du jeudi 13 mars 2014, le thème retenu par l’IFKF concernait les maladies rénales liées à l’âge et le slogan était : “Vous prenez de l’âge, vos reins aussi !”.

Année 2013

Pour la huitième édition de la Journée Mondiale du Rein du 21 mars 2013, le thème central était : « Stop aux agressions rénales« . Cette journée a attiré l’attention du public sur les maladies rénales consécutives à une agression infectieuse, toxique, ou médicamenteuse facilement évitables.